Avertir le modérateur

05 octobre 2007

26 juillet : Un culte sans âge

Le dos au mur face à la piste, j’observe la forêt bruissante des corps. J’hésite à me joindre à eux. Depuis que j’ai cessé de sortir, la façon de danser a manifestement changé. Il a suffi que je détourne mes regards quelque temps – combien de temps au juste ? - pour que le monde que je connaissais disparaisse et qu’un autre le remplace. Pourtant ceux-là qui ce soir meuvent leurs hanches avec une souplesse qui me surprend et dessinent des bras des arabesques compliquées ne sont pas beaucoup plus jeunes que moi. Serait-ce l’influence black, ici dominante ? La gestuelle est plus saccadée, découpée, avec des ruptures de rythme fréquentes. Me manquent les rudiments même de ce nouveau langage. Mais bientôt la musique inverse le temps, les platines tournent à l’envers et ramènent à la surface des hits vieux de deux ans, de cinq ans. La danse recoud les décennies entre elles, comme ça jusqu’au début des années 80. Bonne fille, elle ne laisse personne dans son coin, elle accorde au présent ceux qui se croyaient désertés par elle. Elle m’attire sur la piste et m’y retient, moi qui l’instant d’avant me résignais déjà au rôle de spectateur et découvrais soudain en concevoir une amertume impuissante. Est-ce simplement l’effet de la vodka ou bien quelque chose s’est-il réveillé ? Le corps d’abord raide, commence de s’assouplir, de se détendre pour se tordre de plus en plus aisément. Le corps me revient. Il emprunte des lignes inexplorées depuis des années. La fluidité retrouvée actualise les gestes d’une autre époque, lisse le hiatus temporel. Il me semble reprendre, finir, continuer une boucle commencée il y a cinq, que dis-je dix ans au Queen ou au Pulp. Impression dense et fugace de perpétuer un culte sans âge, d’entretenir une flamme avivée par d’autres il y a vingt ans, trente peut-être, qui sait au Palace, au Studio 54 ou au Factory Club. L’heure peut bien tourner, K. s’impatienter, incrédule, depuis le bord de la piste, le temps n’existe plus pour moi, à nouveau. Enfin, je suis celui que j’étais, je suis tous les autres, infatigable, incroyablement présent dans chaque geste et j’aimerais que ça continue comme ça encore un peu, allez, juste un peu.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu