Avertir le modérateur

24 juillet 2008

Tout est plus que difficile

75406701.jpg« Il y a cinquante ans, j’aurais probablement accepté de reprendre le magasin, de même que papa a été contraint, en son temps, de faire marcher l’affaire ; pendant des années, j’ai essayé de respecter cette décision prudente, de m’engourdir dans une activité professionnelle, une existence bourgeoise, avec ma table, ma chaise, mon plat de pâtes à midi, ma soupe au dîner, et le cinéma pour toute distraction. Je n’aurais abouti qu’à regretter ce que j’aurais pu être. L’enfer, ce sont ces journées toujours identiques. Moi, je ne veux exclure aucune décision. Mais je n’ose pas risquer le tout pour le tout, tout miser sur un jeu dont peu se relèvent. Tout est plus que difficile, mais si c’était à refaire, je ne pourrais pas agir autrement.

Je crois cependant qu’il se présente maintenant quelques possibilités ; on doit m’introduire dans des groupes qui publient de ces petites revues, certes à faible tirage, mais qui sont influentes, très estimées – et cette voie est assurément un bon moyen, même si ça n’est pas une fin. […] Quand je serai définitivement un intellectuel raté, il sera toujours temps pour moi de rentrer dans le rang… mais lequel ? Ce n’est plus possible… »

Alberto Arbasino, Les petites vacances.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu