Avertir le modérateur

29 novembre 2006

Le plagiat de soi-même

« Mais ce qu’on appelle expérience n’est que la révélation à nos propres yeux d’un trait de notre caractère, qui naturellement reparaît, et reparaît d’autant plus fortement que nous l’avons déjà mis en lumière pour nous-mêmes une fois, de sorte que le mouvement spontané qui nous avait guidé la première fois se trouve renforcé par toutes les suggestions du souvenir. Le plagiat humain auquel il est le plus difficile d’échapper, pour les individus (et même pour les peuples qui persévèrent dans leurs fautes et vont les aggravant), c’est le plagiat de soi-même. »

Marcel Proust, Albertine disparue.

19:15 Publié dans Mots volés | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Proust

Commentaires

Ah... Joli... Bien vu Marcel !
Je crois que j'essaye toujours d'échapper à cela, le plagiat de moi-même, et pourtant, force est de reconnaître que c'est difficile : je me suis plusieurs fois rendu compte que j'utilise les mêmes mots, comme des tics, et qu'aussi bien quand je fais le récit de quelque chose qui a eu lieu ou quand j'essaye d'inventer, eh bien il y a une sorte de plagiat de moi-même à faire réapparaître les mêmes sortes d'ambiance par exemple. On n'y échappe difficilement, c'est même un effort de ne pas être dans la répétition, de faire du nouveau. Heureux effort me direz-vous...

Fanou, la nièce de La Rolande

Écrit par : La nièce de la Rolande vous écrit | 29 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu