Avertir le modérateur

18 novembre 2006

de E. à M.

Je t'imagine sur le quai de la gare prenant ton train et je t'imagine dans le train lisant et levant parfois la tête pour voir défiler le paysage et te disant « tiens, je suis là » « tiens, il me reste approximativement tant de temps ». Et après à nouveau le quai le bonjour à tes parents le coffre arrière qu'on ouvre et les premières paroles dans la voiture ces paroles qui ne veulent rien dire ou presque « tu vas bien et ce trajet et le travail et tu as bonne mine ah oui tu as été chez le coiffeur ». Enfin toutes ces banalités qui dans le fond sont le propre de toute relation ou presque. Je suis toujours surpris dans le fond de voir qu'avec les personnes les plus proches les échanges sont le fait toujours ou presque de banalités. Il n'y a pas plus étranger que les enfants et leur parents. Moi en tous les cas cela a toujours été mon sentiment sauf que je vivais heureux avec A. Aujourd'hui qu'ils existent ou pas serait exactement la même chose et dans le fond je ne m'en plains pas non plus.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu